Billetterie L'Embobineuse : Réservez votre billet

Barbecue de rentrée ! Eugene Chadbourne + surprises

Barbecue de rentrée ! Eugene Chadbourne + surprises

  • Mer. 4 sept. à 18 h
  • L'Embobineuse - Marseille

C'est la première officielle de la nouvelle saison ! Il fait beau, on est chaud ! Ramène tes tongs pour le barbecue de rentrée et un concert de prestige !


Eugene Chadbourne
{Solo guitare, banjo, Protest song / Alternative Tentacles / Mount Vernon (New York)}



SUR PLACE
PAF: 5,00 €
PAF de soutien: 7,00 €
+ Adhésion: 2,00 €


______________________________


Eugene Chadbourne
Solo guitare, banjo, Protest song / Alternative Tentacles / Mount Vernon (New York)


Eugène Chadbourne mêle la pratique de l'improvisation, du jazz et le rock sixties. Son goût pour le bruit et les branches les plus extrêmes du punk rock, de la musique bruitiste et sa passion pour la musique country le situe dans un registre sacrément décalé. Guitare, Banjo, Rateau Electrique et chant, Eugène Chadbourne s'éclate à passer du blues au country, du folk au jazz et cela toujours avec humour.


Ses productions sont réparties entre une multitude de maisons de disques et ses propres labels (Parachute dans les années 1980, House of Chadula depuis les années 2000), Eugene Chadbourne est en activité depuis la fin des années 1970. Il a collaboré avec John Zorn, Fred Frith, Derek Bailey, Han Bennink, Lukas Simonis, Carla Bley Band, Paul Lovens, Toshinori Kondo, Kommissar Hjuler und Frau, Camper Van Beethoven, Jello Biafra, Turbonegro, They Might Be Giants, Sun City Girls, the Violent Femmes, Aki Takase, Walter Daniels, Kevin Blechdom, Biff Blumfumgagnge, Arnaud Le Gouëfflec, Zu and Jimmy Carl Black et a fait partie du groupe Shockabilly. Il est également l'inventeur du Rake, râteau à feuilles mortes amplifié. Tout bonnement embobinesque !


http://eugenechadbourne.com/


After MiMi : Bryan's Magic Tears

After MiMi : Bryan's Magic Tears

  • Ven. 6 sept. à 22 h 30
  • L'Embobineuse - Marseille

l'AMI et l'Embobineuse présentent :


Bryan's Magic Tears
{Rock, Dream pop, Garage rock / Born Bad records / Paris}


https://www.youtube.com/watch?time_continue=1&v=Dq1esdpybsY


SUR PLACE
PAF: 5,00 €
+ Adhésion: 2,00 €


----------------------------------------


Super-groupe composé de membres de Marietta, La Secte du Futur et Dame Blanche, les Parisiens de Bryan‘s Magic Tears ont publié l‘année dernière un premier album de pop garage hautement addictif. Faisant la jonction entre le psychédélisme 60‘s et le rock indie slacker des 90‘s, le groupe réussit magnifiquement la rencontre rêvée entre Syd Barrett et Pavement.


Bryan's Magic Tears
Rock, Dream pop, Garage rock / Born Bad records / Paris


Vous vous souvenez de ces groupes américains bouffés par les mites signés sur des labels injoignables du Midwest qui balançaient, au milieu des années 1990, des refrains à faire pâlir les Smashing Pumpkins avec le son le plus pourri de l’histoire de l’électricité ? Non, peut-être pas. Eh bien sachez que Bryan’s Magic Tears aurait très bien pu être l’un d’entre eux. Ce projet, lancé il y a 4 ans par Benjamin Dupont (Dame Blanche) et dans lequel on croise des membres et ex-membres de La Secte Du Futur et Marietta, a en effet tout pour occuper ce créneau, plus tellement usité ces temps-ci, d’ailleurs : mélodies toxiques, guitares alternant fouet et caresse, son fantômatique et nom alambiqué faisant référence à un obscur dealer d’acide parisien.


Mais attention : pas question ici ni d’un vain exercice de style mis sur pied par des gamins surdoués fantasmant une époque qu’ils ont raté, ni d’une triste réunion revivaliste de vieux crabes toujours pas remis d’avoir atteint les 40 ans. Si on pense aux 90’s lorsqu’on écoute Bryan’s Magic Tears, ce n’est pas à cause du son – pour le coup, très proche de celui de leurs compagnons de tournée, Le Villejuif Underground et Jessica93 – mais d’un état d’esprit propre à l’époque et à un moment précis de l’adolescence, celui où s’effaçaient doucement les dernières illusions qu’avaient laissé entrevoir la chute du mur de Berlin et où commençaient à s’amonceler les sombres nuages de la première guerre du golfe, ce spleen insouciant et blasé, dépeint à la perfection dans les films de Gregg Araki, dans certains morceaux de Sebadoh, Beat Happening ou Nirvana, ou dans cette fameuse phrase extraite du « Romeo Had Juliet » de Lou Reed : « It’s hard to give a shit these days » – « Difficile d’en avoir quoique ce soit à foutre, aujourd’hui ».


Cet état d’esprit on le retrouve pur, intact, limpide, chez Bryan’s Magic Tears, sans pose ni cynisme, et au service de titres insensés, véritables hits brumeux forgés dans un feu triomphant, qui ont fait de leur premier album, paru fin 2016 sur XVIII Records, un des plus beaux disques issus de la scène indépendant française saison 2010-2020. Et qu’on retrouve aujourd’hui, plus mordant et précis encore sur 4 AM collection de tubes insensés – « Ghetto Blaster », « CEO », « Changes », on pourrait citer tout l’album en vérité. Un disque taillé pour ces journées de printemps claires et fraîches où tout semble tout à coup plus vif, plus clair, plus intense. Un disque qui rappelle ce que c’est de louper le dernier train de la journée et de se rendre compte qu’il nous manque tout juste de quoi s’acheter un billet pour celui du lendemain. Un disque évident, indestructible, lunaire, romantique, arrogant, flegmatique et désabusé.


Bonne Fortune : Ni + Guest

Bonne Fortune : Ni + Guest

  • Ven. 13 sept. à 21 h
  • L'Embobineuse - Marseille

Nouvelle collaboration entre l'AMI et l'Embobineuse pour un plateau exigeant avec son lot de bonnes surprises et de découvertes.


Ni
{Mathcore / Dur & Doux / FR}


https://niiii.bandcamp.com
http://www.ni-music.com/


SUR PLACE
PAF: 7,00 €
PAF de soutien: 9,00 €
+ Adhésion: 2,00 €


---------------------------------------
Ni
Mathcore / Dur & Doux / FR


Ni est un Monstre à quatre têtes. Un grand méchant Ni, qui aurait troqué la linéarité des routes de l’Ain dont il vient contre des architectures impossibles, qui tiennent à grand renfort d’électricité et de polyrythmies apatrides.


Dans son temple, le quatuor perce les fenêtres à coup de cris, les murs élevés tiennent grâce à une nervosité virtuose et la qualité des fondations dissipe tout doute quant à la résistance potentielle du bazar pour les siècles à venir. À l’intérieur, c’est la bourrasque continue, des enfants courent un peu partout et leurs parents dansent autour d’un grand bûcher festif au milieu duquel la valse, la forme couplet-refrain et les mesures 4/4 lâchent un dernier râle avant d’être réduites à l’état de cendres.
LINE-UP:


Anthony Béard: Guitare
Nicolas Bernollin: Batterie
Benoit Lecomte: Basse
François Mignot: Guitare


https://www.youtube.com/watch?list=LL_NO2EcRYLnScNbRo3vExLg&v=X0MzQuGnP4Q


Happy à l'Heure ! Child Abuse + guest

Happy à l'Heure ! Child Abuse + guest

  • Jeu. 19 sept. à 20 h 30
  • L'Embobineuse - Marseille

"Happy à l'heure" ce soir à l'Embobineuse. Ce qui veut dire que
si tu te pointes entre 20h30 et 21H30 chez Bob, on t'offre un verre !


L'Embobineuse présente :


Child Abuse
{Punk-Jazz, Brutal Prog / SKiN GRAFT, Lovepump United / NYC}



SUR PLACE
PAF: 7,00 €
PAF de soutien: 9,00 €
+ Adhésion: 2,00 €


------------------------------------------------
Child Abuse
Punk-Jazz, Brutal Prog / SKiN GRAFT, Lovepump United / NYC


Derrière ce nom provocateur se cache un trio de tordus sorti des égouts new-yorkais pour offenser les esprits délicats. Ils exécutent une méthode thérapeutique toute particulière, à base de cyber-metal et d’avant-jazz molesté à grands coups de noise rock. En 15 années d’existence, Child Abuse a réussi à imposer un style aussi atypique que puissant. Dans la droite lignée de dingues comme The Locust, Daughters ou autres Flying Luttenbachers, Child Abuse ne fait pas dans la dentelle et reste hermétique à toute labellisation en envoyant valser tous les codes dans un grand mouvement de violence, la bave aux lèvres, le sourire jusqu'aux oreilles.


Tim Dahl : basse, voix
Eric Lau : claviers, voix
Oran Canfield : batterie


BLACK MIDI

BLACK MIDI

  • 29 et 30 sept. 2019 de 20 h 30 à 2 h
  • L'Embobineuse - Marseille

BLACK MIDI
Noise Rock, Math Pop  / Rough Trade / Londres / UK


Formé il y a moins de deux ans, mais déjà incontournable grâce à des concerts mémorables – notamment leur extraordinaire session pour KEXP –, Black Midi, protégé de Shame et adoubé par le NME, est le groupe révélation de ces derniers mois. Grâce à leur incroyable single post-punk bmbmbm(2018), puis leur impressionnant Speedway EP (2019), édité par Rough Trade, les belles promesses sont devenues des certitudes : Black Midi, avec son mélange de noise et de math rock – le chaînon manquant entre Sonic Youth et Battles –, est actuellement le groupe britannique le plus excitant.


De plus "Schlagenheim", leur premier album enregistré en cinq jours avec le producteur Dan Carey, est enfin sorti le 21 Juin chez Rough Trade. Une oeuvre terriblement singulière et jusqu’au-boutiste qui vient confirmer tout le génie d’une formation unique, que nous aurons la chance de voir performer en live à l'Embobineuse. Pour le plus grand plaisir du public Marseillais.


Pour en savoir plus sur l'actu de BM... c'est par là --> https://bmblackmidi.com/